SITE EN MAINTENANCE - COMMANDES IMPOSSIBLES - MERCI DE BIEN VOULOIR NOUS EXCUSER

tel 0 820 1000 33

Mon panier:

0 produit(s) - 0,00 €
Votre panier est vide.

Guide d’Achat Kayak

Guide d’Achat Kayak

 

 

guide-achat-kayak

Envie de vous lancer dans la pratique du kayak ? Vous ne savez pas sur quoi vous orienter ? Ce qui suit pourra certainement vous guider dans le choix de l’embarcation qui répondra au mieux à vos attentes. Ce document va en effet dérouler étape par étape les éléments à prendre en compte lors de l'achat à la fois du kayak des accessoires indispensables.

Je suis un kayakiste débutant, quel type de kayak me conviendrait le plus ?

La question du niveau d’expérience ne vient pas nécessairement en première position. Ce qu’il faut prendre en compte dans un premier temps, c’est l’utilisation que vous ferez de votre kayak : vous souhaitez évoluer sur la mer ? A plus de 300 mètres des côtes (Division 240) ? Sur une rivière ? Quel type de rivière (classe 1 : rivière calme ; classe 6 : vitesse rapide) ? Sur des eaux calmes ?

Cette question de l’utilisation est primordiale dans la mesure où un vendeur avisé restreindra ses propositions en fonction des critères cités précédemment. Une fois la question de l’utilisation posée, il reste à connaitre le nombre de personnes à bord, afin de choisir soit un kayak 1 place (K1) soit un 2 places (K2) voire 3 places selon les modèles.

D'une manière générale, chaque marque possède un modèle spécifique pour un type d’utilisation donné.

Quel kayak pour une balade ?

Par exemple, pour une utilisation ponctuelle lors de la saison estivale en mer Méditerranée, on pourra partir sur un Sit On Top. En revanche, si vous pratiquez le kayak de manière plus régulière et en particulier durant l’hiver, vous opterez pour un kayak Sit-In (ponté) muni d'une jupe kayak (qui entoure l’hiloire) qui assurera une isolation thermique ainsi que l'étanchéité de l'embarcation.

Kayak ponté ? Sit On Top ?

La question du choix entre un kayak ponté ou sit on top dépendra de l’utilisation que vous en ferez, sachant que ces deux types de kayaks possèdent autant d’avantages que d’inconvénients. D’une manière générale, si vous souhaitez vous balader sur la mer durant les saisons chaudes, un kayak sit on top conviendra, alors que si votre utilisation est plus fréquente, on pourra opter pour un kayak ponté plus performant.

mambo-peche-1

 

kayak_de_mer_dag_miwok_hi-luxe Kayak Ponté DAG Miwok

 

 

Kayak gonflable ? Rigide ?

Depuis l’avènement du kayak gonflable, la discipline est devenue encore plus accessible puisque la question de l’espace de rangement et de transport ne se pose plus. Cependant, malgré ces avantages de transports et de stockage, le kayak gonflable doit comme son nom l’indique être gonflé et dégonflé à chaque utilisation. De son côté, le kayak rigide ne nécessite pas de gonflage mais son transport peut-être parfois pénible, que ce soit sur une voiture ou même sur la plage pour l’amener au bord de l’eau. Si à la question de facilité de transport, vous indiquez que vous n’avez pas problème majeur, on aura tendance à vous orienter vers un kayak rigide.

Pour une balade en famille pendant les vacances, le kayak gonflable Sevylor Tahiti Plus remplira très bien sa mission :

sevylor_tahiti_plus_2_pagaies_gonfleur-22412-2_1_1

 

D’un point de vue performance, le kayak rigide reste tout de même en avant par rapport au gonflable.

 

 

Quel matériau choisir ?

Les kayaks les plus courants sont fabriqués en polyéthylène (ou plastique) suite à un procédé  de rotomoulage qui consiste à utiliser des moules qui tournent sur eux-mêmes et chauffent, dans lesquels on insère des billes de plastique. Le moule tourne, chauffe, et les billes prennent la forme du moule. Il en ressort des kayaks résistants et qui possèdent un rapport au poids agréable, ils seront adaptés à un usage occasionnel.

ocean-duo-pack-soleil_1

 

Composites : un certain nombre d’entreprises fabriquent des kayaks en matériaux composites : fibre de verreKevlar et carbone.

Les kayaks en fibre de verre sont résistants et sont en moyenne 20% plus légers que les kayaks en polyéthylène. Ils ne résistent pas aussi bien aux impacts qu’un kayak en polyéthylène, mais sont assez solides pour supporter un certain nombre d’excès. Les kayaks en fibre de verre sont habituellement recouverts d’une couche de gelcoat les rendant plus résistants aux égratignures qu’un kayak plastique.

Les matériaux composites comme la fibre de verre, le Kevlar ou le carbone sont utilisés pour produire des kayaks plus rigides, performants, légers et visuellement attractifs. Puisqu’ils sont plus légers et rapides, les kayaks composites sont habituellement utilisés par des compétiteurs et pagayeurs de loisir.

Les kayaks composites, de par leur faible résistance, ne sont pas utilisés pour des parcours en rivière.

Pour donner une idée globale, la différence majeure entre les différents types de kayaks s’illustre en termes de poids : pour un kayak standard d’une longueur de 4,5 mètres, un kayak plastique pèsera environ 40kg alors qu’un kayak en carbone pèsera aux alentours de 22-23kg. Cette différence de poids se ressent dans les performances de l’embarcation puisque plus le kayak est léger, plus sa vitesse sera grande… mais son prix sera également plus élevé.

Le matériel à emporter ? Pagaie ? Gilet ?

Le choix de la pagaie kayak se révèle globalement simple, dans la mesure où il existe une taille standard : si vous mesurez entre environ 1,60m et 1,80m, vous opterez pour une pagaie de 220 cm. En effet, avoir une pagaie trop longue vous provoquera des douleurs puisque l’écartement de vos bras sera trop grand alors qu’utiliser une pagaie trop courte ne vous apportera que peu de confort, vos bras étant collés au buste. Il existe par ailleurs des modèles de pagaies plus courts à destination des enfants. Votre pagaie kayak peut-être munie d’accessoires, comme le pare-goutte qui servira à garder le manche de la pagaie au sec ou encore un manche grippé qui évitera tout risque d’ampoule.

Par exemple, pour de l'initiation et de la pratique en eau calme, la pagaie 4 parties Attack de chez Aqua Design longue de 220 cm peut convenir :

pagaie kayak aquadesign attack

Vous trouverez aussi plusieurs types de pales, à savoir les pales symétriques et les pales asymétriques. Si les premières exigent d’effectuer un mouvement du poignet (donc peut provoquer des douleurs au bout d’un certain temps sur l’eau), la seconde permet une meilleure performance est réduit la traine lors de la sortie de la pâle de l’eau.

Du côté du matériel de sécurité, on retrouve le gilet de sauvetage dont le port est OBLIGATOIRE lors de vos sorties kayak. La performance du gilet de sauvetage, évaluée notamment à travers sa flottabilité, se mesure en Newton. Il est exigé d’avoir un gilet avec un niveau de performance équivalent à 50 Newton et 70 Newton pour les clubs de kayaks. La différence principale entre les gilets kayak et les autres types de gilets de sauvetage est que les gilets kayak sont échancrés afin de faciliter le mouvement de pagaie.

Le Gilet Aquadesing Outdoor Club 70N fait partie des plus populaires du rayon Nootica. Il sera idéal pour débuter et pour les clubs :

outdoorclub_noir_bleu_2

Néoprène ?

Le type de néoprène dépendra de la saison pendant laquelle vous naviguez. On peut estimer que pour la saison estivale, un simple lycra vous suffira alors que pour une navigation pendant les saisons plus fraîches, on peut opter pour une combinaison intégrale étanche. La manière de s'habiller dépendra de la température de l'eau, si vous vous trouvez en mer. Une bonne protection thermique est conseillée, afin d'éviter tout risque d'hypothermie pouvant survenir suite à un dessalage ou une immersion prolongée. D’une manière générale, les vêtements à porter pour une sortie en kayak ne différent pas des autres sports nautiques.

Vous avez désormais tous les éléments entre vos mains pour vous aider lors de l'achat de votre kayak. N'hésitez cependant pas à nous contacter pour plus d'informations, notre équipe de passionnés se fera un plaisir de vous conseiller.

Laisser un commentaire

Désolé, vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.